Urban 4. Des lumières dans la nuit

Publié: décembre 7, 2010 dans Urban

Salut à toi, fidèle lecteur!

Les raisons ne manquaient pas hier pour rester chez soi et reporter le foot: le grand froid, les bougies de ‘Hannouka, les beignets de ‘Hannouka, la fatigue d’une journée harassante. Mais en dépit de ces considérations négatives, nous étions encore 10 hier soir à Créteil et les présents ont fait honneur au maillot.

A ma droite, l’équipe « serviette de douche »: Yves, Rubens, moi, Benjamin et Giovanni;

A ma gauche, l’équipe « Bet Clic.fr »: André, John, Alexandre et Jérémy Fitoussi, Steeve (leur beau-frère hollandais).

Commençons par l’officiel: une cérémonie solennelle  d’investiture du capitaine Krief s’est déroulée avant le match. Le brassard lui ainsi été remis par le coach. Très ému par les paroles du ce dernier, c’est avec les larmes aux yeux que Benjamin a tenu à rappeler tous ceux qui lui avaient permis d’arriver à ce niveau: Marius, Barouh, Igor Georgiev.

Enfin reconnu...

ANALYSE DU MATCH

Une belle partie, assez intense et techniquement agréable. L’équipe « FDJ » l’a emportée avec 5 buts d’écart, une victoire qui, il faut bien l’admettre, était méritée au regard de la physionomie du match. Les coéquipiers de « John- c’était une autre époque » n’ont connu que peu de relâchements et se sont même permis quelques petits gestes « pour la photo » en fin de partie. En face, il aurait fallu trouver une équipe au top physiquement, tactiquement, mentalement pour espérer l’emporter; ce n’était pas le cas hier. Les transmissions manquaient encore de rapidité, des espaces encore trop larges s’offraient aux contres adverses et la concrétisation des occasions a connu des jours meilleurs.

En conférence de presse, le capitaine a déclaré: « On prend beaucoup trop de buts et quand devant Gio et moi on est un peu moins en réussite, eh bien ça donne une défaite. Et puis on joue pas assez vite à mon goût. On porte trop le ballon et, quand on le lâche, le marquage s’est resserré autour de nous. (…)Il nous a manqué de la réussite et derrière de concentration (…)et de placement. Et puis, … »

(Certains passages ont dû être expurgés par respect de la vie privée des personnes concernées…)

 

LES NOTES

Rubens (5): en mode cycliste. Adepte du contre-la-montre, il démarre la partie avec 20 minutes de retard sur les leaders. Pourtant, avec sa magnifique tenue jaune fluo ceintré juste au corps, il avait tout d’un futur champion du tour de France. Hélas, Rubens est davantage un adepte du Velib que du Mont Ventoux: il aime se balader, regarder les paysages les mains dans les poches et penser aux futures escapades amoureuses plutôt que coller aux basques de Steeve. Romantique va!

Un athlète

Giovanni (7): bon match de « Gio » hier soir même s’il a été moins réaliste devant le but que les semaines précédentes (une demi-douzaine de buts quand même!). Un peu nerveux, il nous a même étonné en tentant des « Inzaguettes », sortes de roulade à l’italienne. De toute façon, c’est bien connu, il y a beaucoup d’Italiens à Nancy (je déconne pas: Platini vient d’où les amis?)

Benjamin (6): le capitaine nous avait prévenu: il était crevé (la faute à qui???). Bon, ok, ça s’est un peu vu. Moins percutant que de coutume, il a pas mal tenté mais n’a pas connu beaucoup de réussite. Il a toutefois excellé au poste de gardien de but où il a réalisé des parades à dégouter n’importe lequel des attaquants adverses.

Le coach (6): placé en défense, il a réussi de jolies interventions pour entraver les attaques adverses. Sur le plan offensif, il a mis au jour la faiblesse pratique de la théorie Thuram « Si ça le veut, ça ça exécute »…

X (non noté): cette fiche Wikileaks a été retirée afin de préserver les relations diplomatiques avec ce pays ami.

 

André (7): constant. Pas mal de montées vers l’avant et un jeu cours intéressant. Par contre, j’ai un petit doute sur ta préparation de match (un corps saint, Dédé, tu vois ce que je veux dire?)

John (6): sobre. Quelques débordements utiles sur le côté gauche pour apporter le surnombre. Ne veut toujours pas frapper aux cages. Si moi j’ai frappé, c’est que tout le monde peut frapper… (dédicace pour Willy; j’espère que tu as compris).

Jérémy F. (7): infatigable. Devant, derrière, il a fait preuve de beaucoup de disponibilité.

Alexandre F. (7): infatigable (n°2). Beaucoup de vivacité et une belle efficacité sur le plan offensif.

Steeve (8): l’homme du match. Toujours aussi efficace dès qu’il a pris le contrôle du ballon. A eu tendance à chercher la facilité en fin de match.

 

Conclusion: chez certains, la classe est innée…

Collection Hiver 2010

Info mercato: selon plusieurs sources concordantes, les négociations entre le coach et Jérémy G. se seraient intensifiées ces derniers jours. On parle d’un retour la semaine prochaine. A suivre…

 

J’attends vos commentaires à laisser directement sur le blog!

 

Publicités
commentaires
  1. Krief dit :

    Je reconnais ma performance en demi-teinte. Je pense que la cérémonie d’investiture d’avant match m’a mis trop de pression. Par contre j’informe le coach que je vais le poursuivre en justice pour violation du secret des correspondances et pour atteinte à la vie privée avec ces photos volées…qu’est ce qu’il a mon bonnet merde??

  2. Steve bellaiche dit :

    Tres bon match, avec un Krief au goal qui ma beaucoup surpris!!!
    Impossible de lui marquais un but, heureusement qu il est pas resté dans les but tous le match!!!!!!

  3. Steve bellaiche dit :

    Au fait rubens j ai encore mal au tibia pas toi??

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s