Archives de juillet, 2010

Les « créa » de Nike sont en forme cette saison…

Publicités

C’est fou comme un petit voyage outre-Atlantique peut vous redonner la pêche! 10 ans de moins, d’un coup! Ne soyez pas mauvaise langue: oui, c’est peut-être la lenteur des défenseurs adverses, moins que la vitesse intrinsèque de l’ancien Gunner, qui fait la différence ici. Mais on s’en fout! Thierry Henry marque à nouveau. Mieux encore, il sourit. Répétez après moi: « Hallélouyah »…

Pendant un mois, on l’avait oubliée, trop occupé à maudire nos Bleus arrogants et à louer une Roja enfin victorieuse. Mais l’affaire Zahia is back. Sont attendues à coup sûr  dans les kiosques ces prochains jours les photos osées de la blonde la plus « hipe » de l’été, des « REVELATIONS » (oua…) sur ces nuits parisiennes au Zaman Café et tant d’autres d’histoires croustillantes. Voici, Public et VSD peuvent les remercier…

William Shakespeare l’avait joliment écrit dans « Venus et Adonis », « l’amour, c’est le soleil après la pluie, et la luxure, c’est l’orage après le soleil ». Pour Ribéry et Benzema, ça va clairement péter. Ecartons de notre propos l’aspect matrimonial de cette affaire et concentrons nous plutôt sur ses conséquences sportives. La presse relayait ces derniers jours l’idée que Laurent Blanc pourrait se priver des 23 Bleus d’Afrique du Sud pour son premier match contre la Norvège le 11 août prochain. Cette punition collective permettrait au sélectionneur de faire du symbolique en exprimant clairement que les Bleus, en tant qu’équipe, en tant qu’unité – sur le plan théorique et symbolique tout du moins – sont allés trop loin. Cela n’empêcherait pas néanmoins d’administrer dans un second temps des sanctions « personnalisées » pour quelques uns des meneurs de la fronde.

Les mises en examen de Franck Ribéry et de Karim Benzema sont à cet égard très importantes et assez différentes. « Kaiser Franck » poursuit son chemin de croix, après une saison 2009-2010 très pénible. Blessé une partie de l’année, expulsé et éliminé en demi-finales de Ligue des Champions, mauvais et frondeur en équipe de France: Ribéry est clairement au fond du trou. Son image de mec sympa et sincère est anéantie et passe désormais pour n’être qu’une invention de publicitaires. La France, l’Europe entière commentent ses « voyages gourmands » offerts à Zahia, cadeau d’anniversaire original s’il en est (…), ses escapades au Zaman avec son beau-frère (également mis en examen).

On se demandait depuis quelques semaines comment Blanc allait traiter ce dossier complexe: allait-il se priver  d’un de ses joueurs les plus talenteux? Allait-il soumettre la morale à la compétitivité sportive et convoquer Ribéry pour le premier match de qualifications pour l’Euro 2012 en septembre? Avec cette mise en examen, l’appel au joueur du Bayern semble des plus improbables. Dès lors émerge l’idée que le Président va nous faire une « Aimé Cantona »: profiter d’un événement extraordinaire (agression d’un supporter de Crystal Palace en 1995 pour « Eric the King »/ Zahia + affaire du bus pour Ribéry) pour construire un nouveau groupe, moins fort mais totalement maîtrisé par un coach qui lui laissera le temps de grandir. Même si les situations sont à bien des égards différentes, il est fort à parier que Blanc s’appuiera autant sur Gourcuff que Jacquet ne l’avait fait il y a 15 ans sur Zidane. Le pari de Jacquet était certes beaucoup plus risqué (Zidane en début de carrière, Cantona au top 3 mondial, JPP encore dans les coeurs). En confiant les clés « techniques » à Gourcuff, Blanc enverrait un signal fort et romprait dans ce domaine également avec l’ère Domenech (un Domenech qui décida notamment, sous la pression conjuguée du duo Henry-Ribéry,  d’annoncer à Gourcuff le matin même du match décisif contre l’Irlande qu’il ne tirerait pas les coups de pied arrêtés comme prévu).

(Dédicace au maillot de Peter Schmeichel)

Pour Benzema, la mise en examen sonne différemment. Non retenu pour la Coupe du Monde, Benz’ avait dû se consoler en regardant les images désespérantes de ses anciens coéquipiers. D’aucuns en sont venus à considérer que Nasri et lui étaient les grands gagnants de ce naufrage. C’est désormais en s’appuyant sur eux que naîtra la prochaine sélection tricolore. Si le Gunner garde toutes ses chances, la donne risque d’être moins réjouissante pour Benzema. Après une saison très moyenne, rien ne dit que Mourinho lui fera confiance alors qu’Higuain, le principal concurrent à l’heure actuelle de l’ancien Lyonnais, s’est distingué en Afrique du Sud. Avec cette mise à examen, Benzema voit s’éloigner pendant quelques temps la porte de Clairefontaine alors qu’il avait l’opportunité d’en devenir l’un des nouveaux tauliers. Des attaquants comme Rémy (désormais dans un club fortement exposé), Ménez ou Gignac pourraient en profiter.

Zahia, « l’orage après le soleil »…

Cette petite musique de lancement me manque. « L’affiche », « le face-à-face », le « top but », c’était vraiment mieux avant… Et Pascal Praud, que dire de Pascal Praud? Juste que c’est Pascal Praud qu’il demeurera à tout jamais l’un des membres de la brochette  Vincent Hardy-Marianne Mako (virée en 1997) et Christian Jeanpierre.

Ne dites rien...

Quelle équipe!

Revoir la coupe de cheveux de Letchkov, le corps fluet de Pires, les gants de Kopke, le sourire d’Amara Traoré, les pieds carrés de Malusci et Franceschini, les centres de Lang et les tacles de Blanchard, etc. Ca va faire de jolis noms à sortir au Pyramide Foot!

Dans mon excitation, j’allais oublier de vous préciser que ce match était resté dans les annales du FC Metz: Mariano Bombarda y marqua le seul et unique de but de sa carrière sous le maillot grenat…Dans l’esprit de Carlo Molinari et et de Joël Muller, Bombarda devait remplacer l’autre « P » des « Pépés flingueurs », Cyrille Pouget. Un succès donc.

Dunga l’a privé de Coupe de Monde. Trop vieux, trop fou, trop fêtard.

Le Milan va peut-être le laisser rejoindre son pays natal. Trop vieux, trop cher, trop fêtard.

La femme de Pato, en instance de divorce, l’accuse d’avoir dévoyé son futur ex-mari (So Foot, juin 2010). Trop fou, trop chaud, trop fêtard.

Mais Ronnie n’en a cure. Il continue toujours d’ambiancer le terrain sur lequel il pose ses pieds. Et on le sait tous au fond, Ronaldinho n’est jamais aussi heureux que lorsqu’il danse…

Le championnat d’Europe des moins de 19 ans, organisé en France cette année, permet de découvrir de futurs talents prometteurs. Qui seront les nouveaux Torres et Lloris, deux des nombreux joueurs s’étant illustrés dans un passé récent dans ce tournoi?

A défaut de briller chez les « adultes », la sélection française  pourrait montrer de belles choses en ce mois de juillet. Les « U19 » (pour « Under 19 », encore une défaite pour Molière)  peut se prévaloir de quelques petites merveilles, notamment en attaque avec la paire Kakuta-Tafer.

Gaël Kakuta, le joyau de Chelsea

Affrontant les Pays-Bas de Sneidjer (Rodney, petit frère de qui vous savez), les Bleus ont écrasé les Orange 4 buts à 1.  A suivre de très près (et à voir sur Eurosport)