Tour d’horizon de nos Bleus. Partie 2. Le milieu

Publié: juin 8, 2010 dans Revue d'effectif
Tags:, , , , , , , , ,

Bonjour! Goeiemôre! (c’est la même chose en afrikaans, l’une des onze langues officielles du pays).

Après la défense, début de l’analyse aujourd’hui de notre milieu de terrain. Objectivement, et sur la qualité intrinsèque des joueurs susceptibles d’y trouver place, c’est le point fort de l’équipe. J. Toulalan, L. Diarra (ah non, pardon…), A. Diarra (ah je savais bien qu’il y en avait un…), Y. Gourcuff, A. Diaby, F. Malouda, F. Ribéry, M. Valbuena, c’est pas au PSG qu’on verrait une telle équipe… La comparaison avec les autres secteurs de jeu renforce cette analyse: notre défense est chancelante et s’appuie sur des joueurs sur lesquels le doute est permis (cf. mon article de lundi https://lecoach2010.wordpress.com/2010/06/07/tour-dhorizon-de-nos-bleus-partie-1-la-defense/); notre attaque est quant à elle composée de stars en pré-retraite (la retraite, ça sera jouer aux USA…) ou sourd aux exigences tactiques (Anelka), et d’espoirs encore un peu limités (Gignac) (ça sera le thème de l’article de jeudi)

Au milieu, si l’on met de côté Yoann Gourcuff (et dans une moindre mesure Diarra) qui a connu une deuxième partie de saison compliquée, tous les autres joueurs ont brillé depuis janvier ou presque. Pourtant, les derniers matchs de préparation nous ont laissé un petit goût amer. Le sentiment d’être proche de quelque chose d’intéressant, mais sans y être tout à fait. Comme si un grain de sable empêchait la machine de fonctionner. Est-ce un problème tactique? Pas sûr (je reviendrai sur l’organisation tactique vendredi). En tout cas, ce n’est peut-être pas l’essentiel. Les choix de Domenech sont-ils les mieux adaptés à la situation? Pas sûr non plus. Il me semble que la relation entre le milieu et l’attaque pêche, et que la « bataille des égos » n’y est pour pas rien.

Toulalan: La pierre angulaire de cette équipe. Indispensable. C’est un peu l’Evelyne Dhéliat de l’EDF: tu crois qu’il sert à rien, mais sans lui t’es un peu dans la m…. C’est probablement le joueur que R. Domenech aurait le plus de difficultés à remplacer en cas de blessure. Il faut être honnête, ce n’est pas le joueur le plus brillant. Mais c’est sûrement le plus utile. Si Zidane pouvait faire le show à la Juve ou au Real, c’est aussi parce qu’il avait derrière lui Deschamps puis Makélélé (qui était souvent seul à ce poste en plus).

On parle souvent de « porteur d’eau » pour qualifier ce genre de joueurs dont les enfants que nous étions n’aimaient pas collectionner les cartes Panini ou Onze Mondial (Dédicace à Benj). Je me souviens  d’une interview de Didier Deschamps (dans So Foot, il y a un an environ, si j’ai bonne mémoire) où on lui demandait son avis sur cette expression qu’il a souvent entendue à son propos dans sa longue carrière. Didier, qui sait toujours « replacer » les gens, rappelait alors à son interlocuteur qu’il fallait quand même avoir un certain talent pour joueur à ce niveau et que les « 6 » avaient suivi la même formation, travaillaient autant (voire plus, ça c’est moi qui l’ajoute) que les autres joueurs. Cela s’applique parfaitement  la « Toul ».

(Ne me remerciez pas pour les musiques…)

Le seul petit bémol concerne le jeu de Toulalan dans la nouvelle organisation tactique. Sans Lassana Diarra, le Lyonnais pourrait être un peu seul pour contenir les incursions des milieux adverses. Même si Gourcuff et Malouda ont d’indéniables qualités, une association avec Diaby ou A. Diarra me semble plus raisonnable, dans l’optique d’une reprise du modèle Deschamps/Petit ou Makélélé/Vieira, soit deux milieux défensifs dont l’un capable d’orienter le jeu vers l’avant et d’apporter de la percussion en ouvrant des brèches.

Malouda: Il faut se souvenir des tacles assassins des commentateurs, à commencer par les « flingueurs » Jean-Mi Larqué et Pierre Menès, contre Malouda en 2008. A les entendre, la France aurait été grandement handicapée par la présence de l’ancien Gone dans les « 11 ». Ce que j’aime avec ces deux-là, c’est qu’ils sont toujours très mesurés et se montrent aussi courageux dans leurs critiques des « stars »… Et dire que Malouda faisait la pub pour les stages Larqué dans Onze Mondial (il y a participé plus jeune)…Ingrat, va! On se demande même parfois si ce ne sont pas des brouilles personnelles qui déterminent certains commentaires…(Ci-dessous une vidéo assez drôle qui résume la doxa anti-Malouda de l’époque)

Aujourd’hui, devenu déterminant à Chelsea, Malouda fait l’unanimité…Abattage physique énorme, vitesse, qualité de centre, « Flo » connaît la meilleure période de sa carrière. En club en tout cas. Il reste encore sous-utilisé en sélection. Ce n’est pas tant le travail défensif exigé par son poste actuel qui me gêne que le fait de voir son emprise sur le jeu considérablement réduite par l’omniprésent Ribéry. Qu’on se souvienne des une-deux entre Abidal et Malouda.

Aujourd’hui, de tels échanges sur le flanc gauche sont beaucoup moins fréquents, Ribéry monopolisant le ballon et fonçant tête baissée. Lors des matchs de préparation, l’apport de Malouda a été trop limité et même décevant compte tenu de son état de forme. Un repositionnement de Malouda plus haut, à la place de Ribéry (qui passerait au centre dans un 4-2-3-1 ou à droite), rééquilibrerait l’équipe et apporterait une plus grande diversité dans les phases offensives.

Gourcuff: Yohann Gourcuff serait-il victime du « syndrome  Ginola »? « Le syndrome Ginola »? C’est le prix à payer quand est on bon au foot ET beau dans la vie…David, aujourd’hui commentateur sur la magnifique chaîne télé ESPN Classic où il commente avec un certain talent les matchs de légende, avait certes un égo surdimensionné mais a également payé le prix des jaloux en tous genre. Son exposition médiatique déplaisait à certains qui, en retour, ont tout fait pour en faire un indésirable en France (championnat et EDF). Dommage pour nous…

Autre vidéo intéressante sur l’INA: http://www.ina.fr/media/entretiens/video/CAB95029355/foot-psg.fr.html

Quel rapport avec le fils de Christian? Ben, Yoann, nouvelle étoile du football français depuis son arrivée avec Bordeaux, agacerait certains cadres de la sélection. Henry et Ribéry, pour être plus clair. Plusieurs articles parus dans la presse (et d’abord sous la plume de l’excellent Grégory Schneider dans Libération) ont décrit les petites tensions nées de l’éclosion de Gourcuff. Evidemment, tout ça ne se fait pas au grand jour: Henry milite auprès de Domenech pour que Gourcuff ne tire plus les coups de pied arrêtés (ça sera le cas jusqu’aux matchs de préparation), on critique son absence d’influence réelle sur le jeu,  Gourcuff est peu sollicité par ses compères de l’attaque, etc. L’Equipe titrait hier  sur « le malaise Gourcuff » et pointait son « manque de caractère »:

« Quand Anelka décide de ne pas suivre ses trois premiers ballons en profondeur contre l’Espagne, il renonce et lui donne dans les pieds le quatrième, plutôt que d’imposer sa vision ».

A la course des égos, Gourcuff semble en effet être à la traîne. Ca me fait penser au dernier livre de l’économiste Daniel Cohen « La prospérité du vice »: les bons sentiments et les comportements louables ne sont pas toujours récompensés (petit exemple: si l’Européen est plus riche que le Chinois au début du XVIII s., c’est parce qu’il est sale. Le manque d’hygiène produit en effet un fort taux de mortalité et permet un partage des richesses entre un plus petit nombre. A l’opposé, les Chinois et les Japonais se lavent beaucoup plus régulièrement, vivent plus longtemps, sont plus nombreux et donc moins riches…)

Sur le plan du jeu, il est vrai que le Bordelais est capable de mieux. Mais il faut prendre en compte une donnée importante: on est toujours moins décisif à 50 mètres du but adverse qu’à 30… En reculant Gourcuff pour le placer à peine plus haut que Toulalan, le ex-futur (?) époux d’Estelle Denis le contraint à jouer plus bas et à toucher plus difficilement Anelka. Avec Gourcuff en relayeur, on gagne en terme de construction de jeu ce qu’on perd en orientation décisive devant le but. Il faut reconnaître au sélectionneur que ce choix ne manque pas de pertinence, ce d’autant plus que la moitié de la France du foot l’exigeait depuis un an…Gourcuff relayeur, c’est l’assurance de voir le jeu de la France davantage tourné vers l’avant, ce qui n’est pas un luxe vu les matchs qualificatifs 2008-2009.

Conclusion: Gourcuff demeure indispensable. Il peut apporter beaucoup en terme de fluidité dans le jeu et  sa qualité technique, son intelligence de placement  et sa détermination (ce qui ne court pas les rues de France….) sont des armes dont on aurait tort de se passer (je reviendrais sur le cas Gourcuff/Ribéry dans le cadre de l’analyse tactique de vendredi).

J’attends vos commentaires pour poursuivre le débat!

Demain: la suite du tourd d’horizon du milieu de terrain des Bleus.

Publicités
commentaires
  1. Krief dit :

    Deux choses a dire: l’analyse du poste de n°6 est très opportune car comme tu le dis il n’y pas de grand n°10 sans un grand n°6 pour faire « le sale boulot »; et nous rappeler Malouda qui illustre les stages Larqué foot a St jean de luz proposés dans Onze Mondial j’adore…

  2. John dit :

    Mon cher Krief j’attends de meilleur commentaire car là tu ne fais pas avancer le débat.
    Concernant le milieu, je reste persuader qu’il faut rester dans cette disposition avec toulalan en sentinelle, diaby à gauche, gourcuff en relayeur côté droit, offensif gauche malouda et Ribery à droite et si il est pas content il se casse. Ribery est encore loin d’être Zidane pour imposer son poste ce qui a pour conséquence de déséquilibrer l’équipe de France avec un côté droit mort.Surtout que Malouda à son poste est aussi bon voire plus intéressant que lui. Alors Mr Ribery la France on l’aime à droite ou on la quitte!!!

  3. lecoach2010 dit :

    John, je suis sûr que tu as ta carte d’adhérent UMP….
    Je partage ton avis sur Ribéry (Cf. mon commentaire sur Malouda et le prochain sur Ribéry). Mais Domenech est-il en mesure d’imposer ses choix à Ribéry, désormais le vrai patron de l’attaque?
    Quant à Krief, il est vrai que ton statut de « capitaine » devrait te permettre de nous faire partager ton vécu depuis ta cage, ou le banc….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s